Déménager avec son animal

Un déménagement n’est pas à prendre à la légère pour votre animal. Même si certains animaux sont dits familiers, leur instinct reprend le dessus en cas de changement trop brutal. Précautions à prendre avant et après le jour J.

Préparer votre animal au changement

Les animaux perdent leurs repères lorsque leur environnement change. Si certains s’habituent rapidement à leur nouvelle maison, d’autres ont plus de difficultés. Afin de préparer au mieux votre compagnon, quelques mesures s’imposent. Veillez tout d’abord à ne pas tout faire à la dernière minute et ne pas trop l’impliquer pendant les préparatifs : laissez-lui ses repères habituels comme sa litière, son écuelle pour votre chat, et respectez l’heure de la promenade et les heures de repas pour votre chien. Certains animaux sont très sensibles au stress et il peut arriver qu’ils en tombent malades. Pour votre chien, si votre nouveau domicile n’est pas trop éloigné, n’hésitez pas à aller le promener dans son futur quartier.

Un nouveau domicile doit proposer des repères

Le jour du déménagement, veillez à transporter votre chat dans son panier, auquel il est habitué et à y déposer éventuellement des objets ayant une odeur qu’il reconnaît. A votre arrivée, il faut rapidement donner à votre animal les objets qu’il connaît : jouets ou os à mâcher, friandises. Vos cartons attendront bien un peu ! Cette phase est en effet très importante pour un animal domestique, il ne faut pas la négliger. Cependant, il vaut mieux isoler votre animal avant que tout le mobilier ne soit installé, afin d’éviter de le perturber encore plus par les multiples changements. N’hésitez pas à le laisser vagabonder une fois l’installation faite, afin de lui laisser découvrir son nouvel environnement, synonyme pour lui de nouveau territoire et donc de dangers potentiels. Un chat peut mettre plusieurs jours avant de se comporter comme à son habitude, tandis que le chien a tendance à s’habituer plus rapidement. Une possibilité pour habituer votre chat en douceur : diffuser des phéromones sous forme de spray ou diffuseur d’ambiance comme il en existe dans le commerce, qui pourront tranquilliser votre chat pour les premiers jours. Ne punissez pas votre animal s’il se comporte de manière maladroite, il essaie souvent de marquer son territoire. Nettoyez rapidement l’endroit en question avant que votre animal ne recommence : il risquerait en effet de s’habituer à l’odeur et de répéter l’opération. Il existe également l’alternative de déposer votre animal chez des amis ou dans une pension pendant la période du déménagement. Si vous êtes amenés à effectuer un grand trajet, n’oubliez pas que votre animal a besoin de bien respirer et de faire ses besoins, des pauses s’imposent donc sur la route ! Déménager avec votre animal demande donc de l’anticipation et de l’écoute afin d’éviter les chocs psychologiques.

Enfin, n’envisagez pas trop de bouleversements en même temps. Pour vos rongeurs et vos oiseaux, ne changez pas leur cage ou les accessoires figurant dans celle-ci. Nourrissez-les de la même façon, installez-les de préférence lorsque le déplacement de vos cartons et de votre mobilier est absolument terminé.

Rénover sa cuisine à moindre coût

« À mi-chemin entre la cuisine sur mesure souvent onéreuse et les armoires difficiles à monter, le nouveau concept Kwizine propose des modules préassemblés qu’on peut installer soi-même, rapidement et facilement » selon Louise Pilon (MOI&cie, édition mai 2013). Conçus et fabriqués au Québec,  Kwizine vous propose des caissons d’armoires en différents matériaux comme le bois, le MDF, la mélanine, le thermoplastique ou le polyester ainsi que dans plusieurs styles allant du moderne au champêtre.  Toutefois, les économies vous demanderont un minimum d’effort; vous devrez créer et soumettre votre plan d’aménagement et prendre des mesures précises. Un effort qui en vaut le coût!

Kwizine.ca

 

Boucherville, l’un des meilleurs endroits où vivre au Canada

 

Le magazine MoneySense place Boucherville au 7e rang canadien des municipalités où il fait bon vivre, parmi les villes de 100 000 habitants ou moins.

Toute population confondue, Boucherville prend le 18e rang canadien et est la première ville québécoise citée dans ce palmares annuel.

Pour établir son classement, MoneySense se base notamment sur le prix des maisons, le compte de taxes, la criminalité et l’accès à un médecin.

Pour les enfants aussi… Boucherville fait également belle figure au chapitre des meilleurs endroits où élever un enfant. La municipalité se classe au 6e rang canadien derrière, notamment Calgary et Lévis.

par Nathalie Gilbert, journal La Seigneurie, 3 avril 2013