Quel type d’habitation vous convient?

 

Maison, jumelé, condo, plex… chacun offre des avantages et des inconvénients. Lequel convient le mieux à vos besoins?

Vous souhaitez acquérir une propriété? Un investissement aussi important ne se fait pas à la légère! Et si vous devez prendre le temps de bien choisir votre logement et le quartier dans lequel il est situé, encore faut-il d’abord déterminer le type de propriété qui convient le mieux à vos besoins actuels et futurs.

La maison unifamiliale

Très populaire, la maison unifamiliale offre de nombreux avantages, dont celui d’une intimité maximale. Vous pouvez également l’aménager et la modifier à votre gré sous certaines conditions à l’intérieur comme à l’extérieur. Ainsi, vous pouvez abattre des murs, bâtir un garage, cultiver un potager, etc. Or si vous n’avez pas le temps ou l’envie de tondre la pelouse, de déneiger la cour, d’entretenir la toiture, de nettoyer les gouttières, etc., la maison unifamiliale n’est peut-être pas la meilleure option pour vous.

Le jumelé

Généralement moins cher que la maison unifamiliale, le jumelé présente certains des avantages de cette dernière, dont l’intimité. Toutefois, comme il s’agit de deux propriétés bâties sur le même terrain, vous disposez de moins d’espace extérieur ce qui par ailleurs signifie moins d’entretien. Un conseil: si vous achtez un jumulé, assurez-vous que le mur mitoyen est assez épais pour couvrir les bruits de vos voisins.

Le condo

La copropriété convient bien à ceux qui ne souhaite pas s’embarrasser  de l’entretien d’un terrain. Certains immeubles permettent également d’avoir accès à des installations (piscine ou gym par exemple) que vous n’auriez pas les moyens de vous offrir autrement moyennement des frais de copropriété en conséquences. Le condo procure toutefois moins d’intimité qu’une maison.Vous devez d’ailleurs veiller à choisir un immeuble dont les propriétaires vous ressemblent. En plus de partager des espaces communs, vous devrez vous entendre avec eux sur les travaux d’entretien et de réparations de l’immeuble.

Le plex

Le plex peut vous permettre d’accéder à la propriété plus facilement, en raison du ou des loyers que vous percevrez et qui vous aideront notamment à payer votre hypothèque. Nombre de vos dépenses seront également déductibles d’impôt. Toutefois, le plex demande une grande disponibilité (les urgences peuvent survenir à tout moment), ainsi qu’un certain talent pour les travaux manuels.

Il existe d’autres types d’habitations qui pourraient mieux répondre à vos besoins, comme la maison en rangée. Votre courtier immobilier saura vous conseiller selon vos exigences et votre budget.

 

Source: La relève, 26 avril 2016

 

 

Entretien de la pompe de puisard (sump pump)

Nous devons tous nous munir de protections contre les sinistres, ça va de soi! Un dégât d’eau peut être lourd de conséquences pour qui ne s’en méfie pas assez. Votre pompe de puisard est-elle bien fonctionnelle et parée au dégel printanier? Voici quelques pistes à suivre afin de vous en assurer!

Un puisard, ou une fosse de retenue, permet de récolter temporairement l’eau provenant du drain de fondation dans le sous-sol et même dans certains types de garages.

La pompe de puisard, communément appelée sump pump, sert à évacuer cette eau vers l’égout pluvial ou un champ d’épuration, selon le type de service fourni par la municipalité.

Test de fonctionnement

Testez régulièrement la pompe, profitant des périodes d’inactivité, pour vous assurer de son bon fonctionnement. Pour ce faire, versez un seau d’eau dans la cuve pour actionner la pompe. Si elle se vide immédiatement, la pompe fonctionne correctement. Elle saura ainsi vous tirer d’embarras lors des périodes de pointe, comme au printemps.

Entretien

Attention: Dans le tableau de distribution électrique, déclenchez le disjoncteur de la pompe, puis débranchez celle-ci de la prise murale avant de la sortir du puisard.

Débranchez la pompe du tuyau d’évacuation, puis déposez-la sur un établi, ou une surface de travail munie d’une tôle de rétention des liquides résiduels.
Retirez les débris des parois extérieures de la pompe.
Nettoyez soigneusement le tamis couvrant la prise d’eau, où des détritus s’accumulent généralement en masse.
Vérifiez l’état du clapet antiretour. Celui-ci est situé entre la pompe et le tuyau d’évacuation. Il doit être libre de débris de manière à s’ouvrir et à se fermer facilement.
Référez-vous aux instructions du manufacturier afin de savoir si des pièces doivent être lubrifiées.
Resserrez la quincaillerie (vis et écrous), au besoin.
Inspectez l’état du tuyau flexible qui relie la pompe au tuyau d’évacuation. Assurez-vous qu’il ne soit pas fissuré.
Remettez la pompe en place et vérifiez que les collets de tuyau sont bien en place et suffisamment serrés.

Ajustement

Un flotteur ajusté trop bas actionnera trop fréquemment la pompe. Mais, attention, le dégel du printemps entraîne la précipitation d’une quantité d’eau accrue vers le puisard ou la fosse de retenue. La pompe fonctionnera alors plus souvent, ne vous en inquiétez pas.

Observez plutôt le niveau d’eau dans le puisard. Ajustez le flotteur de manière à ce qu’il actionne la pompe à un niveau d’eau raisonnable, généralement à la moitié du volume du puisard.

 

Source: casatv.ca